Remarques sur l'utilisation de la base de données :


Existence de références multiples pour un même document :

Si le champ référence commence par une (ou des) cotes d’archives, c’est que j’ai vu le document original moi-même à un ou plusieurs endroits. Si la ou les cotes sont suivies d’une référence à une publication, c’est qu’il est cité ou reproduit en totalité ou en partie dans cette publication. Le numéro de page où l’on peut trouver le document dans la publication indiquée est en général précisé dans la rubrique « notes » de la même fiche.

En revanche, si le champ « référence » débute par l’indication d’une publication, et qu’ensuite seulement figure une cote d’archive, c’est que, le plus souvent, je n’ai vu que la transcription du document dans la publication citée, et non le document original. Une exception de taille : j’ai vu la quasi-totalité des documents issus de la série AN Colonies B, même si la référence du RAPC est souvent indiquée en premier. A noter par ailleurs qu’il peut parfois n’y avoir aucune référence archivistique lorsque l’auteur de l’ouvrage ou article ne renvoie pas à un document précis et que je n’ai pas retrouvé le document moi-même.

Recherche par mots-clés

La recherche est possible dans la base de données par mots-clés ou sigles codifiés pour mes besoins personnels (liste ici [renvoyer à page « sigles »]). Certains mots-clés se retrouvent dans un ou deux documents seulement, d’autres dans un très grand nombre (par ex. « secours »). L'indexation des documents à l'aide des mots-clés n'est pas toujours nécessairement très rigoureuse, mais elle permet parfois une identification rapide de documents contenant un terme ou abordant un sujet précis (par exemple, le sigle DAN renvoie à tous les documents dans lesquels le terme « nation » est employé pour désigner les Acadiens, etc.).

Résumés :

Les résumés des documents ne synthétisent pas nécessairement tout le contenu du document. Ils répondent principalement aux problématiques ou aux questions particulières que je me posais au moment où j'ai rédigé le résumé ; ils ne sont pas toujours très contractés par rapport au texte (il existe parfois un résumé long et un résumé court).

Notes personnelles dans le texte :

Il peut parfois rester quelques notes personnelles dans les textes, le plus souvent entre crochets, qui peuvent dater des débuts de mes recherches, à une époque où je n’avais pas encore consulté tous les documents, et qui peuvent donc être maintenant dépassées ou erronées. Dans les notes les résultats des dernières découvertes sont parfois écrites à la suite des précédentes, sans que j’aie toujours pris le temps d’effacer des hypothèses antérieures.

Renvois à la base de données "individus"

Certaines notes peuvent renvoyer à la partie « individus » de la base de données originale. Cette partie, qui contient de nombreuses informations biographiques sur les personnes citées dans les documents, n’est pas chargée sur le site internet. Le lecteur ne peut donc pas consulter cette base additionnelle.


Retour